Bouton Retour


   ...ou l'œuvre de messagerie...
   L'Ouvroir n'ouvre pas. Il œuvre. Avec la disparition des dames patronesses œuvrant pour les pauvres, la notion d'ouvroir, estompée jusqu'à l'oubli fut, naguère, remise au goût du jour avec la création de l'OuLiPo : Ouvroir de Littérature Potentielle . Les feus Queneau et Pérec en étaient les membres les plus connus.

   Bien avant l'hermétisme de l'Ouvroir, il y eut celui d'un garage,  fruit du trinitaire Moebius-Gir-Giraud (1938-2012) :   Le Garage Hermétique   qui confine au Grand Oeuvre dans l'alchimie de la BD.

  ... au service des beaux-arts et des belles-lettres depuis le XXe siècle 

Extension de la citation en première page :  

     "J'en suis venu, hélas, à considérer ces paroles par lesquelles on franchit si lestement l'espace d'une pensée, à des planches légères jetées sur l'abîme, qui souffrent le passage mais point la station. L'homme en vif mouvement les emprunte et se sauve mais qu'il insiste le moins du monde, ce peu de temps les romp et tout s'en va dans les profondeurs ; qui se hâte à compris ; il ne faut point s'appesantir : on trouverait bientôt que les plus clairs discours sont tissus de termes obscurs." 

   Paul Valéry - Monsieur Teste  

L'Ouvroir Hermétique, pages Web non-commerciales depuis 1997
Nous écrire / mailto

Credits :
Logo de l'Ouvroir : from Tete d'homme / Henri Blondin - photo © J-H Robert
"Le Garage Hermétique / Moebius" © Les Humanoides Associes
Conception-réalisation J-H Robert


m.a.j. :  fevrier 2017