Accès aux pages   0,     23
Michel VIBERT 
 2015

 
Flyer de Lavaudieu    Le Kohelet

    

    Vibert aime à dire que les arts se croisent… de la peinture à la musique en passant par la poésie et la littérature…

   Prenons Mallarmé,  Brise marine :

       La chair est triste, hélas, et j’ai lu tous les livres…
       … fuir, là-bas, fuir.

    Mallarmé aurait-il lu l’Écclésiaste ? Qui connaît le Kohelet sait qu’il dit un peu la même chose ou que sa pensée poétique va dans le même sens.

    Le Kohelet de Vibert, le tableau, fut de sa première exposition à Montrouge en 2003 ; titre de l’expo : Promenades pour un œil, seul. La solitude, dans l’Écclésiaste, fermente en mélancolie souterraine révélatrice de l’ambivalence de l’humain – autre thème cher au peintre. Encre de chine, encres de couleur, papier Népal, ce tableau Vibert le nomme, le baptise :  ‘Le Kohelet’. Cette représentation pour le moins osée de ce personnage haut en couleurs fut encore enrichie par les mains d’artiste de Mireille Teyssier en 2014.
     Un temps pour tout. Vanité des vanités, tout est vanité. Oh la belle affaire !

             Ce qui vient au monde pour ne rien troubler
             ne mérite ni égard ni patience.       
                                 René Char  - Fureur et Mystère.

     Lavaudieu n’est qu’une étape.
     On ne verra pas son Kohelet n’importe où !

                                                    Henri Bertrand –  Ambert, juillet 2015
 

Kihelet, le tableau
                             cliquer pour agrandir
     
Contact  :   michel.vibert45@orange.fr      06 66 81 45 48

     «  »

Michel Vibert footer
2020 Actualite       Comédie d'Images :  Acte 3,  2,  I,      Archives : 2016    2015   2014   2013      Biographie : FR  GB
Conception graphique jhrobert

Accueil

logo ouvroir