accès pages  0, 1,

         LE DON JUANISME DE DIEU
              ( Le regard)
 Il traverse les foules hagard de regards
 Il file par éclairs les yeux amoureux
Bleus, verts, noirs ou marrons qu’importe
Il couche aussitôt qu’il voit
Les femmes penchent et s’épanchent promptement
Sa main nue décline sur l’épaule blanche
Nourrie de quelques sensations insensées . 
LE CORPS se défie de tout
Des lois comme des sages ou des songes
Et jusque dans la mort même il tremble encore de vie
Les  hommes plus lâchement défiés par lui
Se couchent en assassins
Au moindre éclair de coutelas
Ils ont des rires innocents et stupides
Et saignent de leurs blessures piteuses et flamboyantes
    DIEU Lequel, ???, Lui est ailleurs ! D’ailleurs dans l’inceste
Pays aux batailles chevronnées, d’où
Sans pitié, règne un partage insoutenable.
Ceux et celles qui survivent en meurent et
S’enterrent encore sous terre .
Celles ou ceux qui respirent lâchent tendrement des cris.
Dans ce vaste bordel
Une lueur cependant apparaît....
     Est-ce ainsi que les hommes vivent ?
  

                                               M.V.


Après Chartres - acrylique sur carton - 30 x40 cm - coll.partic.

 
D'eux  - Acrylic on cardboard -55 x 65 cm

«

Michel Vibert footer
2020 Actualite       Comédie d'Images :  Acte 3,  2,  I,      Archives : 2016    2015   2014   2013      Biographie : FR  GB
Conception graphique jhrobert

Accueil

logo ouvroir