Litterature header des traductions du portugais
Castelo Branco

 Oeuvres de Camilo Castelo Branco

Introduction et options de traduction
L'Aveugle de Landim                              (Nouvelle)
Le Roman d'un homme riche                     (Roman)
Les Amours fatales                                      (Roman)
Les Amours salvatrices                               (Roman)
Les Nuits de Lamego                             (Nouvelles)
Les Brillants du Brésilien                          (Roman)
Volcans de boue                                          (Roman)
Monsieur le Ministre                        (Court roman)


Monsieur le Ministre            (Court roman)
Coeur, tête, estomac                       (Roman)
Mémoires de Prison              (Gros Roman)

Où se trouve le bonheur ?          (Roman)
Le portrait de Ricardina                (Roman)
Ne me tue pas...                (Courte pochade)
Le seigneur du palais de Ninães  (Roman)
La sorcière du mont Cordoba       (Roman)
20 heures de litière (Petits contes moraux)
Le juif                            (Roman historique)
Ça alors !                            (Roman déjanté)
Retour au Sommaire général


Frontispice

Camilo Castelo Branco

ÇA ALORS !
( Des choses étonnantes)

Traductions René Biberfeld


Cadre historique

   Une guerre civile, de type dynastique, a mis aux prises de 1832 à 1834, Dom Pedro, empereur du Brésil, venu défendre les droits de sa fille, Dona Maria Gloria, au profit de laquelle il avait abdiqué, et ceux de la monarchie constitutionnelle établie par son père Dom João VI ; et Dom Miguel, en principe simple régent, qui entendait rétablir, en tant que roi légitime, une monarchie absolue. Dom Pedro finit par l'emporter avec l'aide des Anglais. En 1833, le théâtre des opérations s'était déplacé de Porto à Lisbonne. On appelle consti¬tutionnels les partisans du premier, royalistes ou miguelistes les partisans du second. Camilo avait lui-même sept ans quand cette guerre a commencé, neuf quand elle a pris fin. Dom Pedro, atteint de la tuberculose, est mort tout de suite après sa victoire, Dom Miguel a dû quitter le Portugal : il n'a jamais cessé de revendiquer ses droits jusqu'à sa mort, trente-deux ans plus tard.    (NdT)

  Vignette




copyright
René Biberfeld 2020

 Images empruntées
  au
Grand Dictionnaire Larousse du début du XXe.

Litterature footer

Retour au Sommaire général

Créative commons   
Ces oeuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.  - JH Robert
Ouvroir Hermétique